Atri N'Assouf aux 2émes Rencontres Internationales d'IMZAD du 14 au 16 Janvier 2010 à Tamanrasset (Algérie)

Khoumaissa32éme Rencontres Internationales d’IMZAD, Tamanrasset du 14 au 16 Janvier 2010:
Colloque scientifique International autour de l’IMZAD, exposition d’Art et Soirée concert avec: ATRI N’ASSOUF, TINARIWEN, TARTIT, CHOGHLI de Djanet, TERBYAT, CHERIFA, CHAKIRA et d’autres artistes et joueuses d’IMZAD: ALAMINE KHOULEN, AJJO, BIYAT...etc.
http://sauver.limzad.over-blog.com/


PROGRAMME DETAILLE,
SUR LES 3 SITES DU FESTIVAL: l'Université Haj Moussa Akhamok, la maison de la culture de Tamanrasset et le  site de DAR EL IMZAD:

 

                                    

à DAR EL IMZAD

 

Toutes les manifestations culturelles seront organisé sur le site de Dar El Imzad autour des villages de tentes qui feront l’objet du concours Ihan Ed’kayatenid, qui veut dire la plus belle tente.

 

Premier jour: jeudi 14 janvier

 

16 h 00                   : Pose de la première pierre

 

                                 Collation de dattes et de lait pour tous les participants.

 

Dans la tradition et les coutumes touarègues la datte et le lait sont offerts pour signifier la bienvenue aux invités. La datte qui est le fruit du désert est le symbole de la bénédiction de Dieu qui créa le palmier dans un espace aride ; et le lait représente l’essence même de la vie avec la notion d’universalité.

 

-Lancement de la course de chameaux :

Départ à 16 h 00’-Arrivée à Dar El Imzad vers 17 h 00’.

 

16 h 30’                 : Pose de la première pierre  de « Dar El Imzad », La maison internationale des artistes, par toutes les vieilles joueuses d’Imzad et les participants.

                                  

17 h 30                   : Remise des prix aux trois lauréats de la course de chameaux.

 

18h00 – 19 h00     :-Les concours culturels

1.    Mise en place des jurys pour les différents concours

2.    Inscription des participants.

3.    Lancement du concours « MESSAS N’IMZAD », la plus belle jeune joueuse d’imzad (Mali, Niger Algérie), s’étalant sur trois jours.

4.    Lancement du concours du plus beau chameau, et de la plus belle tente.

 

  18h00-19h00              Prélude Imzadien : OUVERTURE DES CONCERTS SUR SCENE PAR

                                    LES VIEILLES JOUEUSES :

                                  Alamine Khoulen, Ajjo, Biyat etc….et leur poète

 

19h00-20h30           Diner                    

 

20h30- 22h00          Concert musical du groupe ATRI N’ASSOUF  

22h00- 00h00          Concert musical du groupe TINARIWEN

 


Deuxième jour: vendredi 15 janvier


Plusieurs activités auront lieu tous les jours à Dar el imzad

-          Leçon d’imzad par les vieilles joueuses

-          Apprentissage à la fabrication d’imzad

-          Vente d’objets d’artisanat

-          Ballade de chameaux

-          Thé sous les tentes.

 

Ces activités seront payantes : 500 DA à remettre aux maîtresses d’imzad.

Les invités pourront s’initier à la culture touarègue, prendre des photos souvenir avec les maîtresses d’imzad, les artisans etc…

 

8h00-9h00       Préparation et accueil des candidats aux concours Scéne :

                        Messas n’imzad

                        Ihan Ed’kayatenid

                        Amisse Ihousine youhakahal

                        Mise en place des jurys

 

9h00-16h00     Concours

16h00-18h00   Spectacle plein air : Iloudjéne (tindé de Tagmart), Aliouane …etc.  

18h00-19h30   Choghli de Djanet

 

19h30-21h00   Dîner.

 

21h00–23h00  Concert musical du groupe  féminin TARTIT

 

 

Troisième jour: samedi 16 janvier

 

 

8h00-16h00     Activités culturelles

                        Concours

A 17h00-         Dépouillement et élection des lauréats et Remise des prix aux lauréats et des diplômes aux participants conférenciers, artistes peintres, sculpteurs, chanteurs etc… 
                           

18h00 -19h00  Groupe IMZAD Bordj el Haoues avec Ibrahim Belkhir

 

A 19h00           Dîner.

 Animation par Chakira et les filles d’imzad etc…

 

A 20h30            Concert « chants de femmes » :

 

                        -Ouverture : Groupe d’Imzad Avec Kelthoum accompagnée par

                          Rissa Wanaghli du groupe Atri N’assouf

 

-défilé nassila : « ballade au royaume du siLence »

                         Accompagné par la TROUPE CHOGHLY de Djanet, nayliyet de

                         tindouf- et d’autres artistes locaux

                

                        -CONCERT DE CLOTURE dirigé par HAKIM SALHI, HASSAN DADI, et avec L’ensemble des artistes présents : CHOGHLI, BADI LALA, CHERIFA

                          TARTIT, ATRI N’ASSOUF, NAYLIYET….etc.

 



 

 à la MAISON DE LA CULTURE

 

PREMIER JOUR : Jeudi 14 janvier 2010

 

14 H 30           Vernissage de l’Exposition d’Arts

 

« ….de la musique avant toute chose »

Lancement des ateliers pleins airs : Sur le parvis de l’esplanade de la Maison de la Culture les artistes seront à leur chevalet pour accueillir le public de Tamanrasset.

Fresque collective : premier coup de pinceau par M. le Maire de Tamanrasset, Mme Duran Farell et les artisanes de « Sauver l’Imzad ».

Animation avec les troupes: Karkaboo, Groupe IMZAD, Takouba, Badi Lalla etc….

 


DEUXIEME JOUR :
Vendredi 15 janvier 2010

 

De 10h00 à 16h00 :               Ateliers plein air et peinture de la fresque collective

 

Concert :

10h00 – 11h00          TROUPE DADI

11h00 - 12h00           CHERIFA

 

14h30 - 15h 00          Groupe IMZAD Bordj el Haoues, avec Ibrahim Belkhir

15h15 - 16h00           ATRI N’ASSOUF

 

 

TROISIEME JOUR : Samedi 16 janvier 2010

 

De 10h00 à 16h00 :               Ateliers plein air et finition de la peinture de la fresque collective

 

 

10h00 – 11h00           TAKOUBA –

11h00- 12h00            BADI LALLA

 

14h30- 15h30            nayliyet de tindouf- TROUPE CHOGHLY de Djanet

15h30 -16h30            TARTIT

 

 

 

COLLOQUE INTERNATIONAL

A l’Université Haj Moussa Akhamok, Tamanrasset


De 9h00 à 12h20

 Président de Séance : Mr Pierre Augier


PREMIER JOUR: Jeudi 14 janvier 2010

 

 

09 h 00’ – 10 h 30’: Ouverture officielle du Colloque  

10 h 30’ – 10 h 45’: Pause

10 h 45’ – 11 h 30’: Mourad Yelles

La poésie féminine au Maghreb entre tradition(s) et modernité(s). Le cas des répertoires citadins – Débat

11 h 35’ – 12 h 20’: Faiza Seddik-Arkam

"A la conquête de l'essuf : le mariage touareg en Ahaggar, entre rites traditionnels et nouvelles influences". – Débat

12 h 30’                  : Dejeuner


 

DEUXIEME JOUR : Vendredi 15 janvier 2010  

Colloque international

Thème : Imzad et Identité

 

De 9h00 à 12h40

 

                                   Présidente de Séance : Mme Saïdani

 

09 h 00’ – 09 h 30’: Caroline Card Wendt (Université d’Indianapolis)

                                  "Some Observations on Tuareg Identity and Imzad Performance styles" 

09 h 30’ – 09 h 45’: Débat

09 h 50’ – 10 h 20’: Mohamed AGHAL-ZAKRA – (Inalco- Paris)

                                 Anzad / imzad -Emblème d’une identité menacée

10 h 20’ – 10 h 35’: Débat

10 h 35 10 h 55’: Pause

11 h 00’ – 11 h 30’: Edda Brandes – (Université de Berlin).

L'IMZAD des touaregs au Mali 
Une cause perdue pour cet instrument de musique?                              

11 h 30’ – 11 h45’ :  Débat   
11 h 50’ - 12h 25’ :  François Borel – (Musée de Neuchâtel)
                                 Le répertoire des airs d’anzad de l’Azawagh et de l’Aïr (Niger)
12 h 25’ – 12 h 40’:  Débat   

13 h 00                   :  Déjeuner à l’Hôtel Bourenane

14 h 30’ – 15 h 00 :   Monique Brandily  

15 h 00’ – 15 h 15’:   Débat

 

 

TROISIEME JOUR : Samedi 16 janvier 2010

Colloque international 

Thème : Tradition et pédagogie

 

De 9h00 à 12h00

 

                                             Président de Séance : Mourad Yelles  

 

 

09 h 00’ – 09 h 30’: Pierre AUGIER   - Professeur en Ethnomusicologie 

                                  « L'imzad à l'épreuve de la modernité»

09 h 30’ – 09 h 45’: Débat                     

09h45- 10h15        : Cyril ISNART – Universida de de Evora (Portugal)

                                « Usages ordinaires du patrimoine culturel. La patrimonialisation comme usage contemporain des traditions »

10 h 15’ – 10 h 30’ :Débat

10 h 30’ – 10h 45’:  Pause

10h 45’ - 11 h 15’:  Maya SAÏDANI – CNRPAH – Algérie

                                 Eléments de  « stratégie pour une préservation du patrimoine musical traditionnel Algérien et approche pédagogique de son enseignement» 

11 h 15’ – 12 h00’: Débat  

12h30                    : Déjeuner  

14 h 30’ – 15 h 00’: Fethi SALAH & Mohamed MEHANNEK - ENS-Kouba à Alger « Mémorisation et créativité dans la musique d'Imzad: Pour un programme de mnémotechnie musicale innovatrice. »  

15 h 00’ – 15h15’  : Débat

15h15 - 15h45       : Farida SELLAL –  « Sauver l’Imzad par les chiffres »  

15 h 45 – 16 h 15h: Clôture du Colloque et rédaction des Recommandations.

 

 

 

 

Dans la presse:



Du 14 au 16 janvier à Tamanrasset : 2e rencontre internationale d’Imzad


El Moujahid - Lundi 11 janvier 2010

Du 14 au 16 janvier à Tamanrasset : 2e rencontre internationale d’Imzad Taille du texte : 10-01-2010 à 17:47 D.R. Sous le haut patronage de la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, l’association « Sauvez l’Imzad » présidée par Mme Farida Sellal organisera du 14 au 16 janvier à Tamanrasset une rencontre internationale placée sous le thème « l’Imzad, entre tradition et modernité ». A cette occasion, le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, procèdera en présence des doyennes de la culture targuie à la pose de la première pierre de « Dar El Imzad ». Parallèlement aux débats du colloque scientifique, une exposition scientifique réunira des peintres, des sculpteurs, des photographes autour du thème de la musique avant toute chose. Des ateliers de plein air seront organisés sur la grande place de la maison de la culture ainsi que sur le terrain du site Dar El Imzad. En soirée, des concerts, ouverts au public, permettront d’écouter des musiciens et des poètes venus du Niger et du Mali, ainsi que des artistes originaires de l’Ahaggar et de l’Ajjer. Parmi eux, figurent des ensembles dont la renommée internationale est déjà bien établie. Ainsi, des groupes de jeunes touareg se mêleront aux représentants de générations détentrices du savoir ancestral : Tinariwen, Tartit, Atri N’Assouf, Choghli, etc.

 



2E RENCONTRE INTERNATIONALE SUR L’IMZAD À TAMANRASSET

Pose de la première pierre de Dar El Imzad
L’Expression - 16 Janvier 2010. 

 

Placée sous le thème «L’imzad entre tradition et modernité», une rencontre internationale initiée par l’association Sauver l’Imzad, se tient depuis jeudi dernier à Tamanrasset et s’achèvera aujourd’hui.

Intitulée «Les nuits bleues sahariennes», cette manifestation qui vise la sensibilisation autour de la déperdition de l’instrument Imzad et la culture touarègue qui l’a véhiculé est la deuxième édition de ce genre. Cette année, elle est d’autant plus importante car elle fête la pose de la première pierre de Dar El Imzad. Son action consiste en la préservation et la sauvegarde de toute la culture touarègue gravitant autour de l’imzad.
Pour ce faire, un programme riche et diversifié a été tracé par l’association Sauver l’imzad. D’abord un Colloque scientifique international auquel ont pris part de nombreux chercheurs dont Mesdames Faïza Arkam, Edda Brandes, Caroline Card-Wendt, ainsi que MM.Mohamed Aghal-Zakra, Pierre Augier, François Borel, Cyril Isnart et Mourad Yellès.
Les travaux de ce 2e Colloque international sur l’imzad ont été ouverts dans la matinée, en présence, notamment de M.Chakib Khelil, ministre de l’Energie et des Mines, Mme Souad Bendjaballah, ministre déléguée chargée de la Recherche scientifique et de Mme Nouara Saâdia Djaâfar, ministre déléguée chargée de la Famille et de la Condition féminine.

Organisé par l’association Sauver l’imzad, ce colloque a été lancé en octobre 2003 grâce à la volonté de plusieurs personnalités locales et des bénévoles dont la majorité sont originaires de l’Ahaggar. Parallèlement aux débats du colloque, a été montée une exposition réunissant des peintres, des sculpteurs et des photographes. Une exposition internationale d’arts plastiques inscrite sous le thème «de la musique avant tout» a été également inaugurée par le ministre Chakib Khelil. Ce dernier a assisté également au lancement d’une grande fresque collective, devant être réalisée par les artistes invités au 2e Colloque international sur l’imzad. Des ateliers de plein air sont aussi organisés sur la Grande-Place de la Maison de la culture ainsi que sur le terrain du site Dar El Imzad.
Figurent au programme, par ailleurs, des conférences et autres concours ethniques, sans oublier en soirée, des concerts de musique avec divers groupes dont Tinariwen du Mali et Tartit du Mali,Atri N’assouf et Terbiyat du (Niger), Choghili de Djanet et Takouba Tamanrasset de Tamanrasset.
Aussi, des soirées spéciales chants de femmes ont eu lieu avec notamment les joueuses d’imzad dans une ambiance authentique. Parmi elles, on peut citer les joueuses d’imzad d’Adrar des Ifoghas, de l’Ahaggar, de l’Aïr, de l’Ajjer, mais aussi Chérifa (Chants kabyles - Algérie), Naïliyet (Tindouf - Algérie), Badi Lalla (Tamanrasset - Algérie) et de nombreux autres artistes. Toutefois, nous souligne-t-on «l’objectif de l’association est de faire connaître le projet de construction de la maison internationale des artistes Dar El Imzad qui sera, non seulement un centre de formation, mais surtout un centre de rayonnement culturel qui pourra assurer une sauvegarde et une préservation durable de toute cette culture en voie de disparition».
Répartie sur un terrain de 10.000 m² et située à 5 km de Tamanrasset, sur la route menant vers le site touristique de l’Assekrem, cette maison de l’imzad a été inaugurée, jeudi dernier en présence du ministre de l’Energie et des Mines, M.Chakib Khelil, qui a procédé à la pose de la première pierre de ce projet d’un coût de 125,8 millions de DA.
Le projet comporte deux blocs d’un iwan (sorte d’atelier pour les représentations de chants), un musée, une salle polyvalente et une école d’imzad, abritée pour le moment au sein du Cfpa de la ville de Tamanrasset.
Des salles de musique et salles de cours, un laboratoire d’audiovisuel, une salle d’informatique et un autre bloc pour l’accueil et l’hébergement des artistes, sont également prévus dans ce projet. Pour ceux qui ne le savent pas, L’imzad, une vièle monocorde, est un instrument de musique ancien. Plus qu’un instrument, l’imzad est un symbole du pouvoir, suggérant une musique particulière vouée à un ordre social, à une organisation de l’espace et du temps.
«L’imzad est aux Touareg, ce que l’âme est au corps», avait déclaré un jour Hadj Moussa Akhamok à Mme Farida Sellal, en lui remettant un imzad en 2003.«Avec l’évolution de la vie moderne, l’imzad et toute la culture qui gravite autour sont en train de mourir. Il ne reste plus que quelques vieilles femmes qui savent en jouer, elles rêvent de transmettre leur savoir pour laisser en héritage au monde entier, ce patrimoine culturel ancestral. L’aménokhal Hadj Moussa Akhamok est mort le 28 décembre 2005, nous laissant la charge de relever le défi de ´´Sauver l’imzad...´´»
«L’imzad est un symbole, le symbole de toute une identité culturelle qui risque de disparaître à jamais», nous prévient Mme Sellal, la présidente de l’association, une véritable passionnée par cet instrument millénaire, qui vous en parlera toujours avec autant de passion et de sensibilité dans la voix. A nous de faire en sorte de perpétuer son message...

O. HIND